Home Actualité International Poutine et Loukachenko se croisent sur les pistes de ski

Poutine et Loukachenko se croisent sur les pistes de ski

0

(Belga) Plus de six mois après le déclenchement des manifestations au Bélarus, le dirigeant bélarusse Aleksandr Loukachenko et son homologue russe Vladimir Poutine ont souligné l’étroite coopération entre les deux pays. « Il ne se passe pas un jour sans que nos collègues ne se parlent et ne résolvent les problèmes », a déclaré Poutine lors d’une rencontre dans la ville russe de Sotchi. Après la réunion, qui a duré environ une heure, les deux chefs d’État se sont retrouvés sur les skis.

En marge de la rencontre, Vladimir Poutine a annoncé, entre autres, de nouvelles livraisons au Bélarus du vaccin russe contre le Covid, Spoutnik V. « Nous devons conjuguer nos efforts, également avec nos collègues européens », a-t-il déclaré. Alexander Loukachenko, à son tour, a déclaré que son pays voulait mettre au point son propre vaccin d’ici l’automne. La dernière fois que les deux dirigeants se sont rencontrés, c’était en septembre. Cette réunion avait également eu lieu à Sotchi. A l’époque, Poutine avait promis à son pays voisin en difficulté financière un crédit de plusieurs milliards. Aujourd’hui, le dirigeant du Kremlin a déclaré que la coopération entre les industries des deux pays était plus importante que le « soutien financier direct » de Moscou. L’économie du Bélarus dépend fortement de la Russie, qui lui fournit du pétrole et du gaz. Moscou, pour sa part, considère le Belarus comme une zone tampon stratégiquement importante. Le Bélarus traverse une grave crise politique depuis les élections présidentielles du 9 août. M. Loukachenko s’est déclaré vainqueur, mais le mouvement pro-démocratique considère Svetlana Tikhanovskaya comme la vraie gagnante. Des manifestations de masse ont eu lieu depuis les élections. L’Union européenne ne reconnaît plus M. Loukachenko comme président du pays, tandis que la Russie a appelé celui-ci à plusieurs reprises à des réformes. Les observateurs s’attendaient à ce que Poutine profite de la réunion pour parler du principal opposant Viktor Babariko, qui est en détention provisoire au Bélarus, mais les fragments de la conversation entre les deux dirigeants diffusés par la télévision d’État ne l’ont pas révélé. Babariko, un ancien banquier, voulait affronter Loukachenko à l’été 2020 lors des élections présidentielles, mais avant que la bataille électorale n’éclate vraiment, il avait été placé derrière les barreaux. Les militants des droits de l’homme le considèrent comme un prisonnier politique. (Belga)

Exit mobile version