Home Sciences Santé La deuxième vague de Covid-19 à la Une

La deuxième vague de Covid-19 à la Une

0
La deuxième vague de Covid-19 officiellement reconnue par le ministre de la Santé et les mesures de protection et de restriction décidées dans la foulée par son collègue de l’Intérieur sont largement commentées par les quotidiens parus ce vendredi 11 décembre 2020.
Libération reprend à sa Une le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, lequel affirme : ‘’Nous sommes dans la deuxième vague’’. Le ministre s’exprimait, jeudi, lors d’une conférence de presse du gouvernement.
’’Il faut se rendre à l’évidence et constater qu’à la 45e semaine de gestion de la pandémie, nous avons vu un phénomène exceptionnel se produire. Nous ne pouvons plus faire dans la tolérance, s’il le faut, on ira jusqu’aux mesures contraignantes’’, a déclaré Abdoulaye Diouf Sarr.
Signe que la pandémie a bien repris, le ministère de la Santé et de l’Action a rapporté jeudi 101 nouvelles contaminations de Covid-19 et deux décès enregistrés au cours des dernières 24 heures.
Le Soleil aussi reprend à sa Une le ministre : ’’S’il le faut, on corsera les mesures’’.
Le Sénégal est ‘’au creux de la seconde vague’’, selon le journal Kritik, notant que ‘’le virus reprend sa tuerie’’.
Selon Sud Quotidien, ‘’Abdoulaye Diouf Sarr a confirmé la réalité de la deuxième vague de Covid-19, corroborée par la hausse croissante des cas de contaminations’’.
’’Le Sénégal est confronté à une deuxième vague de contaminations du coronavirus. Abdoulaye Diouf Sarr qui l’a avoué hier (….) a fortement insisté sur le respect des gestes barrières pour, dit –il, vaincre définitivement la maladie’’, écrit Source A.
La publication donne les ‘’détails’’ de la situation à l’Assemblée nationale confrontée à des cas de contaminations, obligeant l’institution à tenir ses séances budgétaires à, huis clos.

’’Les nerfs sont tendus à l’Assemblée nationale. Pour cause, trois députés sont actuellement internés dans un hôpital de la place après avoir présenté de forts signes de positivité au coronavirus’’, écrit le journal.

Officiellement, une députée est décédée mercredi des suites du Covid-19 et un élu de l’opposition a annoncé avoir été testé positif.
L’Observateur fait état de ’’5 cas confirmés dont 2 dans un état grave’’.
Les quotidiens se font écho de l’arrêté pris par le ministère de l’Intérieur pour ’’limiter la propagation de la pandémie de la Covid-19 (…)’’.
Le port du masque de protection est obligatoire dans les services de l’Administration publique, quel qu’en soit le mode de gestion, les services du secteur privé, les lieux de commerce, les moyens de transport public.
Les rassemblements sont interdits dans les plages, les terrains de sport, les espaces publics et les salles de spectacle.
’’Toute violation de ces mesures sera punie par les peines prévues par les lois et règlements en vigueur’’, a averti le ministre de l’Intérieur.
’’La Covid-19 annule les fêtes de fin d’année’’, affiche à sa Une La Tribune qui souligne que ’’le ministre de l’Intérieur est entré dans la danse pour interdire tous les types de rassemblement sur les plages, salles de spectacles, espaces publics, salles de sport’’.
Pour L’As, ’’la Covid-19 douche artistes, fêtards et sportifs’’ tandis que pour Vox Pouli, ’’Antoine Diom interdit tout’’.
APS

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Exit mobile version