Journée de l’Amicale des Agents de la Rts 4 : L’ANAM liste ses réalisations et dessine l’avenir… pour le désenclavement de la Casamance

by Koldanews | lundi, Mar 13, 2017 | 349 views

Représentant Monsieur Yerim Thioube, Directeur général de l’Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM), à la Journée de la Paix, organisée le samedi 11 mars 2017, par l’Amicale des Agents de la Rts Ziguinchor ou RTS 4, Monsieur Maguéye Guéye, Directeur des projets à l’ANAM, a, au sujet du désenclavement de la Casamance, fait un diagnostic partagé par tous, égrené un chapelet de réalisations, esquissé l’avenir et conclu que “ les fruits semblent avoir, pour le moment, tenu la promesse des fleurs…

” Durant la période coloniale, tant en ce qui concerne le trafic voyageurs que pour le trafic marchandises. Cette navigation fluviale s’effectuait, notamment, sur l’axe : ZIGUINCHOR / DIANNAH MALARY, sur le Fleuve Casamance, et d’autres axes.

A l’en croire, le transport fluviomaritime, comme complément du transport maritime, reste un domaine où l’Etat s’est substantiellement impliqué.

” Le transport purement fluvial, dit-il, reste artisanal et est, principalement, l’affaire des populations autochtones des localités et zones traversées par des voies d’eau, avant d’ajouter que la région de Casamance est constituée 60 % d’eau un facteur d’enclavement mais un potentiel pour le développement des transports fluviomaritimes.

Au chapitre des contraintes, M. Guéye citera entre autres, des contraintes physiques naturelles et/ou artificielles, auxquelles il convient de trouver des solutions. Ce sont :

  • – l’ensablement à l’entrée des voies navigables de la Casamance ;
  • – les tirants d’eau faibles ;
  • – l’assèchement du fleuve en certains endroits notamment dans la région de Kolda.

Et d’annoncer les débuts de solutions, en s’adossant à la vision du Chef de l’Etat. ” Pour apporter une solution à l’enclavement de certaines régions du Sénégal, notamment, de la CASAMANCE, Son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République, a donné des Directives au Conseil des Ministres du mercredi 20 janvier 2016, demandant la mise en place dans le cadre du Plan Sénégal Emergent, des conditions d’une circulation sans entrave des personnes et des biens, grâce à un réseau d’infrastructures de qualité, sur l’ensemble du territoire national.

Et de déclarer que concernant le secteur maritime, ” Monsieur Oumar GUEYE, Ministre de la Pêche et de l’Économie maritime a instruit l’ANAM d’étudier le Programme de désenclavement de la CASAMANCE par voies fluviomaritimes avec deux Projets :

  • Amélioration de la liaison maritime DAKAR- ZIGUINCHOR ;
  • Désenclavement interne de la CASAMANCE pour voies fluviomaritimes.

Et M. Maguéye Guéye d’égrener le chapelet des réalisations de l’ANAM en Casamance :

  • Construction du port de CARABANE qui comprend :
  • un appontement principal dit ‘’appontement passagers” de 100 m de long et 20 m de large ;
  • une passerelle d’accès à l’appontement passagers ;
  • 8 ducs d’albe pour permettre l’accostage et l’amarrage des navires en toute sécurité ;
  • un appontement pour pirogues permettant leur accostage par toute marée ;
  • une protection côté rivage par un ouvrage en palplanche ;
  • un réseau d’eau pour l’alimentation de la future gare maritime ;
  • un éclairage extérieur ;
  • une signalisation maritime ;
  • l’installation d’un groupe électrogène ;
  • le pavage du terre-plein de la gare maritime.
  • Mise en œuvre du projet d’infrastructures et d’équipements maritimes (MIEP) avec ses deux composantes :
  • Acquisition de deux (02) navires RORO (voitures/passagers) de 200 passagers et environ 13 camions (AGUENE et DIAMBOGNE) dont l’inauguration a été faite par le Président de la République, le 19 février 2015.
  • Développement et réhabilitation des infrastructures portuaires :
  • – 2 lots de terminaux maritimes équipés (FOUNDIOUGNE et NDAKHONGA) ;
  • – 1 entrepôt et une salle d’attente dans chaque gare maritime;
  • – 1 complexe frigorifique d’une capacité de 2000 tonnes à ZIGUINCHOR.
  • Dragage du fleuve CASAMANCE :
  • Construction d’un terminal pétrolier en deux phases :
  • Construction du port de pêche de BOUDODY :
  • Réhabilitation de la Capitainerie…

En perspective, dira le Directeur des projets de l’ANAM : ” C’est fort de ces instructions, que l’ANAM s’est attelée à la conception de ce Projet. Une Mission de collecte d’informations de l’ANAM pour l’élaboration du Projet, du 4 au 12 mars 2017, dans la région de CASAMANCE (Ziguinchor, Sédhiou et Kolda).

Pour répondre aux nombreuses demandes des populations, notamment dans les régions naturelles de la CASAMANCE,

Le Projet comprend :

  • Construction d’ouvrages d’accostage.
  • Dragage et aménagement des voies navigables, de Ziguinchor à Kolda.
  • Acquisition d’embarcations adaptées à chaque liaison fluviomaritime.
  • Construction de hangars de conditionnement et de stockage des produits.
  • Développement de la navigation de plaisance et des loisirs nautiques.
  • Projet d’acquisition d’un nouveau navire RORO PAX de plus 750 passagers avec 19 conteneurs.

Et de conclure : ” Au nom de Monsieur Yérim Thioube, Directeur général empêché et qui aurait bien voulu vous entretenir de ce sujet, et je le sais, mieux que moi, je vous remercie de nous avoir permis d’échanger avec les populations de la belle Casamance, grâce à votre présence, mais aussi et surtout par la magie des ondes de la Rts 4 qui couvre toute la région naturelle de Casamance et au-delà et de l’ensemble de ses agents. Je suis honoré de partager cette table avec le Parrain de cette Journée de la Paix, le ministre d’Etat, Robert Sagna (qui connaît parfaitement ce sujet, pour avoir dirigé la Marine marchande). Je n’oublierai pas de saluer la présence de l’Inspecteur régional du Tourisme qui a présenté le 1er thème de cette conférence, mais aussi et surtout celles du Président du Conseil départemental de Bignona, M. Mamina Camara, du Gouverneur, chargé du Développement de la région de Ziguinchor et de toutes les personnes qui ont fait le déplacement.

” Les fruits semblent avoir, pour le moment, tenu la promesse des fleurs, indique M. Guéye. Car, depuis la création de l’ANAM, en 2009, la gestion de la sécurité et de la sûreté maritimes s’est considérablement améliorée au Sénégal, créant, ainsi, une dynamique très nettement perceptible, aujourd’hui, dans l’ensemble des activités portuaires et économiques du sous-secteur des Transports fluviomaritimes. En effet, les investisseurs sénégalais et étrangers ont véritablement repris confiance.

Et d’ajouter : ” A cet égard, pour conforter cette positive appréciation de la performance impulsée au sous-secteur des Transports fluviomaritimes, la récente évaluation du Contrat de performances liant l’Etat du Sénégal à l’ANAM, par les soins d’un Cabinet indépendant commis à cet effet, révèle un taux de réalisation de 77 %.

Source:: FERLOO

Like it? Share it!

Leave A Response