L’art de draguer les femmes: les piéges à éviter !

1

Dans toute relation humaine, la première impression compte toujours. Et plus encore lorsque vous abordez une fille, pour qui vous êtes généralement un inconnu. Bien que certains compères pensent posséder les techniques et phrases d’approche parfaites, il y a bien de faux pas que nous commettons et souvent sans même s’en rendre compte. Voici donc quelques erreurs à éviter lorsque vous abordez une meuf pour éviter d’être l’objet de futures barres de rires avec ses amies.

1. Enchaîner les questions

En moins que tu ne fasses un sondage, lui poser trop de questions est une chose à bannir.

Après l’avoir abordée : “Tu t’appelles comment ?”

Elle : “Marilyn…”

Il continue : “Tu viens ici souvent ?”

Elle : “De temps en temps…”

Lui : “Euh… Tu fais quoi dans la vie ?” “Tu aimes sortir le weekend ?” “C’est quoi ta musique préférée ?” “Tu aimes voyager ?” “Tu fais du sport ?” Et ainsi de suite…

Résultat ?

Une pseudo-conversation fade et ennuyeuse qui se termine en une à deux minutes. Quand tu abordes une femme il y a toujours une tension, une curiosité, une excitation… Lui poser trop de questions détruira cette tension initiale très rapidement.

La solution : utilise plus de phrases affirmatives et tends-lui des perches. Voici un exemple… Au lieu de lui demander : “Tu aimes sortir le week-end ?”, dis-lui : “Je suppose que tu aimes sortir le week-end.”

2. Poser trop de questions fermées

Une question fermée est une question dont la réponse est “oui” ou “non”. Il vaut mieux ne pas en poser, cela entraîne une conversation fade et à sens unique.

La solution : pose plus de questions ouvertes. Au lieu de lui demander “Est-ce que tu viens ici souvent ?”, demande-lui : “Qu’est-ce que tu trouves à cet endroit ?” Là, elle devra réfléchir pour te répondre. Et sa réponse sera plus longue. Bref, en lui posant plus de questions ouvertes, tu l’incites à s’investir plus. De plus, c’est un bon moyen pour vous de savoir si elle est vaut la peine.

3. Lui faire des compliments

Si tu veux lui faire un compliment, alors fais en sorte qu’il soit sincère et… mérité ! Un compliment mérité est un compliment pour lequel elle a fait des efforts. Si tu lui dis sincèrement : “Tu as de beaux yeux.”, c’est ok (quoique)… Mais elle ne peut rien y faire. Elle est née avec.

C’est mieux de lui dire : “J’adore ton style. Ta robe est assortie à tes beaux yeux.” Ainsi le compliment devient une récompense pour ses efforts — elle a fait l’effort d’assortir sa robe à ses yeux.

En faisant des compliments sincères et mérités, le nombre et la fréquence de tes compliments diminueront automatiquement et ils seront appréciés davantage.

En outre ne la complimente pas sur son physique, sort du lot de tous ces loosers qui lui ont déjà dit qu’elle est jolie. Complimente-la sur ses chaussures, c’est beaucoup mieux !

4. Parler trop longtemps d’un seul sujet

Parler trop longtemps d’un seul sujet, surtout au début de l’interaction, détruit l’enthousiasme et la tension initiale.

La solution : change tout simplement de sujet. Pas besoin de faire des transitions fluides. Tu peux sauter d’un sujet à l’autre.

Toi : “Tu fais quoi dans la vie ?

– Je suis étudiante en informatique.

– Intéressant, j’ai toujours voulu savoir comment faire du piratage. Enfin, bref… Je ne me suis pas encore présenté. Je m’appelle…”

5. Frimer

“J’habite dans une grande villa. J’ai une lamborghini. Je gagne 5 millions par mois. J’ai un doctorat en Pharmacie. Je ne porte que des trucs originaux.”

Les femmes détestent les frimeurs. Les gens qui friment demandent de la validation. Ils veulent qu’on leur dise : “Waouw ! Tu es fantastique.” Frimer n’est rien d’autre qu’un signe d’incertitude. Et c’est ainsi que les femmes le perçoivent, comme de l’incertitude.

La solution est simple. Ne frime pas ! Contente-toi d’en savoir plus sur elle et de dévoiler non pas tes exploits, mais ta personnalité.

6. Croire que c’est uniquement toi qui doit garder la conversation en marche

Après avoir abordé une femme, neuf fois sur dix tu te dis : “Je dois dire quelque chose. Je dois dire quelque chose. Vite… Vite… Je dois à tout prix éviter le blanc dans la conversation. Sinon elle risque de s’ennuyer et de partir. Vite… Vite…” Tu commences à stresser et tu rechutes dans… l’enchainement des questions.

Oui, tu dois faire un minimum d’efforts pour contribuer à la conversation. Mais ce n’est pas qu’à toi degarder la conversation en marche. Elle en est également responsable.

La solution : pose-lui une question ouverte et… plus rien. Silence… Montre-lui via ton langage du corps – en la regardant droit dans les yeux et sans bouger – que tu attends une réponse.

7. Essayer de dire des trucs originaux

Pour séduire une femme tu n’as pas besoin de l’impressionner avec ton (manque) d’originalité. Au contraire. En essayant d’être original tu ne fais que te mettre la pression inutilement. Plus tu te mets la pression, plus tu risques de bloquer.

La solution : relax… Détends-toi… Tu n’as pas besoin d’être original. Mieux vaut être “normal” qu’original. Parle-lui normalement. Pose-lui une question ouverte. Raconte-lui une petite histoire. Laisse toi aller…

8. Insister

“Allez… S’il te plaît… T’es sûre? Vraiment pas ? Et pourquoi tu ne veux pas ?” T’as déjà dit ça à une femme qui refuse de te donner son numéro ou de sortir avec toi ? Et combien de fois est-ce que ça a marché ? Exactement… Zéro !

La solution : n’insiste pas. Si elle refuse, change tout simplement de sujet et fais-lui une autre proposition un peu plus tard.

Toi : “Je vais te demander ton numéro.

– Je ne donne pas mon numéro comme ça.

– C’est justement parce que tu as des standards que je te le demande. Mais bon… Je comprends… Dis, est-ce que tu aimes les sorties ?

– Oui, bien sûr.

– Alors, voici ce que je te propose. Je voudrais t’inviter à faire une sortie avec moi. Mais puisque tu ne me donnes pas ton numéro, alors comment faire pour te joindre ?”

Et tu te tais…

9. Donner des conseils non sollicités

C’est lourd et ça ne sert à rien.

Elle : “Je sors ce soir au club x.”

Lui : “Tu devrais aller au club y. C’est plus chic. Il y a plus de salles. Et les boissons y sont moins chères.”

Et alors ? Elle te dira peut-être : “Ah ok… Je devrais y jeter un coup d’œil.” Crois-tu qu’elle ira vraiment y jeter un coup d’œil ? Peut-être, mais ça ne sera pas à cause de ton conseil.

Ne donne pas de conseils non sollicités. Donne-lui des conseils seulement si elle en demande.

10. Tenir un débat

Laisse tomber la philosophie, la politique, l’environnement, l’art, la culture, la morale, etc. C’est trop lourd tout ça. De plus, ces sujets trop sérieux augmentent le risque de conflit.

C’est une erreur que je commets encore trop souvent. Si j’entends une connerie, je ne peux m’empêcher de donner ma vision plus fondée et nuancée.

Garde un ton léger et joueur. Ne te prends pas au sérieux. Dès que tu sens que le débat risque d’être lancé, change instantanément de sujet.

11. Ne dire que des choses positives

Lui : “C’est quoi ton prénom.

– Marilyn

– Joli prénom. Et tu fais quoi dans la vie ?

– Je suis étudiante.

– Ah, intéressant… Et tu habites où ?

– J’habite près d’Akif.

– Waouw ! C’est un très beau quartier.”

Cet exemple peut te sembler exagéré, mais crois-moi… J’ai vu des mecs interagir de cette façon trop enthousiaste. C’est faux, mou et lèche-cul. Est-ce qu’il parle ainsi avec ses amis ? J’espère que non. Alors je ne vois pas pourquoi il devrait parler ainsi avec les femmes.

La solution : de nouveau, relax… Détends-toi… Comporte-toi “normalement”.

12. Se plaindre

“Les politiciens, c’est tous des escrocs… Il ne fait que pleuvoir dans ce pays de merde… Pfff… Je n’ai vraiment aucune chance… La vie coûte trop cher, heureusement qu’il y a les soldes…”

Eh oui… Je rencontre de temps en temps des mecs qui parlent ainsi aux femmes. Souvent ils parlent ainsi tout court. Amis, famille, collègues… Peu importe. Ils parlent ainsi avec tout le monde. Ils ont une vision noire du monde en général. Au mieux, vous aurez droit à une tape pleine de pitié dans le dos.

13. L’insulter

On le sait tous… Mais je me dois de le mentionner, ne fut-ce que brièvement, car il y a encore trop de mecs qui le font.

Il l’aborde. Elle le nie ou le rejette. Il l’insulte : “Sale pute. Tu te prends pour qui, connasse ? Tu ne me mérites même pas.”

Le seul avantage est qu’il a au moins pu ventiler sa frustration. Mais ça reste quand-même minable.

La solution : envoyer ces mecs à l’armée pour leur apprendre un peu de respect.

14. S’excuser et se justifier

Ne pas s’excuser, ne pas se justifier. Jamais !

15. Ne pas dévoiler tes intentions

Ceci est LE point le PLUS IMPORTANT ! Si tu veux niquer cette nana, peu importe l’école de séduction à laquelle tu adhères, tôt ou tard tu devras lui faire comprendre pourquoi tu l’as accostée. Dévoiler tes intentions est tout simplement le meilleur moyen de relancer la conversation, de raviver la tension et de… conclure. Toutefois, il faut un minimum de subtilité. Balancer directement : “T’es bonne, je veux juste te fuck ” est un excellent moyen de se prendre une parfaite veste. (Enfin, cela dépendant de la fille).

Reprenons l’exemple de l’étudiante en informatique

Toi : “Tu fais quoi dans la vie ?

– Je suis étudiante en informatique.

– Intéressant, j’ai toujours voulu savoir comment faire du piratage. Enfin, bref… Je ne me suis pas encore présenté. Je m’appelle Laurier et toi ?

–Marilyn

– alors Marilyn, Sais tu faire de la programmation ? J’aimerais bien que tu m’apprennes. Est-ce dur ?

– Non pas si dur que ça, il suffit de s’y mettre.

– Venant d’une fille cela ne m’étonne pas, vous aimez quand c’est dur, très dur. (Tu fais une pause de 5 secondes et tu la regardes droit dans les yeux et tu poursuis) En parlant de ça, j’ai un gros disque dur. Il te suffira de le voir pour que tu jouisses instantanément J

Ou encore

-Salut je peux te dire un secret trop sexy ?

-Oui vas-y

-Je me trouve trop sexy

-blablabla

-blablabla

Pour conclure (l’article, faut bien préciser), ces quinze erreurs peuvent donner l’impression que parler aux femmes est quelque chose de difficile.

Tu peux commettre des erreurs et tu en commettras. C’est sûr ! Mais ce n’est pas grave. Le plus important est de te détendre et de ne pas trop te prendre aux sérieux. C’est tout… Tiens puisque je vous adore mes lecteurs, je rajoute quelques préciiiiiieux conseils vitaux !!!

Regarde-la dans les yeux

Regarde-la dans les yeux le plus longtemps possible. C’est aussi simple que ça. Imagine, t’es en train de parler avec une femme. Le silence s’installe. Tu restes calme. Tu ne dis rien et tu la regardes droit dans les yeux. Boum !

Tu verras littéralement la tension se traduire dans son non verbal. Elle commencera à rougir, à rigoler ou à fourmiller.

Parle lentement et doucement

Pour créer de la tension sexuelle avec ta voix, il te suffit de baisser le ton, le volume et la vitesse. Tu parles… plus… lentement… plus… doucement… et… plus… bas…

Bouge lentement et fluidement

Est-ce que tu as déjà rêvé que tu essaies de courir, mais que tu n’avances pas ? C’est comme si tu essayais de courir dans l’eau. Pour créer de la tension sexuelle, c’est ainsi que tu dois bouger : lentement, fluidement, en évitant les gestes nerveux et brusques.

Détends ton visage

Quelle est la meilleure expression faciale pour créer de la tension sexuelle ? Le sourire ? Non ! Le sourire est une arme redoutable pour désarmer la fille. En souriant tu communiques : “Je ne suis pas dangereux. J’ai de bonnes intentions.”

Mais en souriant tu ne crées pas de tension sexuelle. La meilleure expression faciale est neutre. Le pince-sans-rire. Le visage “l’air de rien”. Le fameux “poker face” !

Je viens de dire que le sourire ne crée pas de tension sexuelle. Mais ça ne veut pas dire que le sourire n’a pas sa place dans le contexte de la tension sexuelle. Je me dois donc de nuancer un peu.

Voici une technique extrêmement puissante pour créer un effet de coup de foudre hollywoodien : le sourire suspense. Suspense, car tu laisses la tension s’installer pendant quelques secondes avant de lui faire un grand sourire authentique.

Voici comment ça marche. Le silence s’installe. Tu ne dis plus rien. Le visage “l’air de rien”, tu la regardes droit dans les yeux. La tension monte… Et monte… Tu continues à la regarder dans les yeux. Elle devient nerveuse. Dès que le contact visuel dure un peu plus longtemps, tu restes calme et… tu lui lances un grand sourire authentique et rayonnant. Submergée par cette vague de chaleur, tu verras son visage s’illuminer. C’est magique !

Important ! Pour que le sourire suspense fonctionne, tu dois respecter quelques conditions :

le suspense : tu laisses le silence et la tension s’installer ;

le contact visuel : le visage “l’air de rien”, tu la regardes droit dans les yeux. Elle aussi doit te regarder dans les yeux ;

le calme : tu dois rester calme, sinon ton sourire sera crispé ;

l’authenticité de ton sourire : plus ton sourire est grand, authentique et chaleureux, plus l’effet sera puissant.

Ces conseils bien entendu sont juste des extensions que vous ajoutez au vrai socle qui pourra jouer en votre faveur, votre propre personnalité.

Le débat se poursuit en commentaire…

Laurier

unarcherdecupidon

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here